Careers / Success Stories / Le projet F_Email : booster de carrière et de confiance en soi

Le projet F_Email : booster de carrière et de confiance en soi

Les femmes serbes sont de plus en plus présentes dans les emplois de l'informatique.


Projet F_Email, École d'électrotechnique, université de Belgrade, Serbie

Le projet F_Email recrute les femmes n'ayant pu trouver un emploi pour qu'elles développent leurs compétences informatiques et fassent carrière en tant que professionnelles des réseaux. Le programme technologique innovant réservé aux femmes de l'École d'électrotechnique de l'université de Belgrade utilise le programme de la Cisco Networking Academy pour augmenter les chances des femmes dans le secteur informatique.

Créer des carrières, une femme à la fois

L'idée du projet F_Email vient de Mladen Koprivica, un instructeur de la Cisco Networking Academy à l'École d'électrotechnique de l'université de Belgrade. « Selon la grande coalition en faveur de l'emploi dans le secteur du numérique de l'Union européenne, il existe un décalage entre le nombre de postes en informatique disponibles et le nombre de personnes qualifiées », explique-t-il. « Pour soutenir le développement et la modernisation de l'économie serbe, il est très important de disposer de personnes qualifiées. Les femmes doivent participer davantage dans le secteur de l'IT. »

À l'université, beaucoup de femmes poursuivent des études dans des secteurs où il n'y a pas de débouchés ou sous-estiment leurs compétences et leur talent en raison d'un manque de confiance. Par exemple, Ana Mari Brnabic a obtenu un diplôme et terminé première de sa classe dans la restauration d'œuvres d'art, mais a cherché un emploi pendant des années.

Recherché : femmes avec pour ambition de changer de vie

En 2006, Mladen a collaboré avec Cisco pour lancer le projet F_Email : un programme de formation informatique compétitif pour un groupe choisi de femmes qui se heurtent à des obstacles importants en matière d'emploi. En associant les compétences techniques enseignées dans les cours Cisco Networking Academy à une formation axée sur les compétences générales dispensée en petits groupes, il espérait aider les femmes à apporter leur force et leur talent dans un secteur IT en pleine expansion en Serbie.

Plus de 150 femmes concourent chaque année pour 16 places dans le programme intensif de 8 mois. Le résultat est un mélange de débutants avec des compétences techniques et des personnes se réorientant, provenant de diverses origines (analyste informatique, femme au foyer, artiste, professeur de langue, architecte, etc.).

« C'était comme repartir une nouvelle fois de zéro, à 34 ans », nous dit Ana Mari, artiste. Grâce au projet F_Email, elle a découvert comment transformer ses compétences en restauration d'œuvres d'art en carrière technologique. Après des années de rejet, elle travaille désormais dans le secteur IT en Serbie. « C'était très frustrant. Mais je suis heureuse, très heureuse de mon travail, de mes collègues et de mes nouveaux amis. »

Le positionnement professionnel mène à la réussite

Le programme met l'accent sur le développement professionnel grâce à une formation axée sur les compétences générales. Les participants ne se préparent pas à un simple poste, mais à toute une carrière. D'après Irena Jankovic, instructrice en compétences générales : « Je leur apprends à utiliser ce qui les rend uniques pour que les employeurs remarquent ce qui les distingue des autres. » Irena encourage les femmes à faire passer leurs priorités avant tout et à se concentrer sur leur objectif de carrière.

« Au fur et à mesure que l'écart entre le nombre de personnes qualifiées et le nombre de postes disponibles augmente, il est crucial que les femmes s'impliquent davantage dans le secteur informatique », déclare Mladen. « Certains des postes en informatique les plus populaires n'existaient pas quand nous avons lancé le programme. Nous avons constaté l'efficacité de la formation en informatique. »

Malgré la récession et un taux de chômage de 20 % environ, les femmes du projet F_Email ont trouvé un emploi. Au cours des 5 premières années, 83 femmes ont terminé le programme du projet F_Email et 70 % d’entre elles ont décroché un poste.

« Je ne m'inquiète plus pour mon avenir », confie Ana Mari. « Je sais ce que je veux faire et quel est mon but. » Elle transmet sa confiance à ses deux fils qu’elle encourage à faire preuve d’ouverture d’esprit quant à leurs centres d’intérêt.