Careers / Success Stories / Les femmes trouvent leur voie dans le secteur IT

Les femmes trouvent leur voie dans le secteur IT

Une volonté de montrer aux employeurs que les femmes peuvent occuper le même poste que les hommes au Sri Lanka.


Farha Fathima, professionnelle de l'IT, université de Colombo, Sri Lanka

Quand Farha Fathima a terminé le cursus CCNA, elle est devenue la première femme à décrocher un poste au service informatique chez Micro Solutions. Afin d'apporter une solution au manque criant de personnel qualifié auquel fait face le secteur informatique dans la région Asie-Pacifique, des entreprises implantées dans des pays tels que le Sri Lanka engagent des femmes pour occuper des fonctions traditionnellement réservées aux hommes.

Les femmes recherchées pour répondre aux compétences nécessaires dans l'IT.

Farha s'est inscrite aux cours de la Cisco Networking Academy proposés par l'Institute of Human Resource Advancement (Institut de promotion professionnelle des ressources humaines) de l'université de Colombo afin de donner un nouvel élan à sa carrière et d'intégrer la nouvelle génération de professionnels IT au Sri Lanka. La pénurie estimée à plus de 400 000 postes de professionnels des réseaux dans la région Asie-Pacifique d'ici 2016 (IDC) génère de la demande de personnel qualifié.

Farha fait partie du nombre grandissant de femmes qui s'inscrivent aux cours de la Networking Academy dans la région Asie-Pacifique. Depuis 1997, la proportion de femmes parmi les étudiants de la région est de 28 %, soit le second pourcentage le plus élevé au monde. Pourtant, les femmes y éprouvent de grandes difficultés à s'intégrer au monde du travail. En effet, les fonctions informatiques imposent régulièrement aux employés de longues heures de travail et nécessitent de se rendre dans les bureaux des clients afin de travailler sur site. Ces fonctions ne sont traditionnellement pas ouvertes aux femmes au Sri Lanka. Dès lors, les entreprises ont mis du temps à faire évoluer leurs pratiques.

« J'ai tenté de passer des entretiens chez certains partenaires, mais selon des experts du secteur avec qui j'en ai discuté, il est extrêmement difficile pour les femmes de se faire engager dans des fonctions informatiques », déclare Farha.

« Les femmes sont nombreuses à s'intéresser au domaine des réseaux, mais la difficulté à trouver un emploi les décourage de faire carrière dans ce secteur », indique Kalhari Kaluarachchi, chef de projet pour l'Asia Pacific Social Innovation Group de Cisco. « Le challenge était de taille, car le secteur n'était pas prêt à accepter les femmes disposant d'une certification Cisco CCNA. J'ai estimé qu'il était temps de changer les choses ».

Rapprocher les femmes des fonctions informatiques

Mme Kaluarachchi a d'abord cherché à ce que ses étudiantes aient confiance en elles-mêmes.
 À cette fin, elle leur a présenté la série Cisco TV « Women Rock IT » (Les femmes assurent en informatique), qui présente des femmes occupant des fonctions importantes chez Cisco. Ces femmes témoignent afin d'inciter et de motiver les étudiantes à poursuivre une carrière dans le secteur informatique.

Kalhari Kaluarachchi a ensuite contacté Lalinda Dassanayake, chef d'entreprise et PDG chez Micro Solutions, qui est par ailleurs un partenaire Cisco, pour aborder le recrutement des jeunes femmes dans le secteur informatique. L'entreprise avait, en effet, engagé 10 étudiants diplômés de la Cisco Networking Academy. « L'entreprise cherchait à recruter des étudiants, mais n'avait jamais engagé de filles », explique Mme Kaluarachchi. « J'ai donc répondu à M. Dassanayake : "tentez l'expérience, vous ne le regretterez pas" ».

Il a alors décidé d'engager Farha et 2 autres filles : « Elles étaient jeunes, talentueuses et prêtes à travailler dur. La plupart des clients préfèrent collaborer avec des hommes, mais Farha s'investit pleinement dans son travail ».

Les femmes s'épanouissent professionnellement aux côtés de leurs collègues masculins

L'entreprise a accueilli chaleureusement ses nouvelles collaboratrices et leur a donné l'occasion de prouver leurs compétences. Elles ont débuté leur formation avec les étudiants masculins issus de la Networking Academy, qui avaient été engagés avant elles. « Elles disposent de toutes les qualifications techniques requises », affirme M. Dassanayake. « Il leur reste à maîtriser le contact avec les clients et à s'intégrer à l'environnement de travail ».

« J'ai le sentiment d'être parvenue à m'intégrer dans le secteur informatique et d'y avoir ma place », déclare Farha. « Je me forme sur le terrain .» Farha continue à étudier à l’université de Colombo afin de décrocher des licences en informatique et de se préparer pour la certification CCIE de Cisco. L'expérience professionnelle acquise sur le terrain alliée à sa formation lui permettra de se préparer à mener une carrière à long terme dans le secteur.

« L'augmentation du nombre de connexions à Internet dans le monde s'accompagnera d'un nombre toujours plus important de postes à pourvoir dans le secteur des technologies », affirme M. Dassanayake. « Nous travaillons d'arrache-pied à la promotion de l'accès des femmes aux métiers de l'informatique, en dépit des obstacles rencontrés à l'embauche ».

« Je sais que les femmes qui souhaitent travailler dans ce secteur doivent surmonter de nombreux obstacles », explique Farha. « Néanmoins, si nous pouvons faire évoluer les choses au Sri Lanka et faire comprendre aux employeurs que les femmes sont capables d'occuper les mêmes fonctions que les hommes, nous pourrons changer les mentalités ».